Le prêt entre particuliers, un crédit abordable sans les contraintes des banques

Le prêt entre particuliers est une alternative pour le financement de divers projets. Il s’avère que ce genre de transactions est de plus en plus prisé de nos jours. On peut avancer un certain nombre de faits pour expliquer cette évolution vers l’allègement des contraintes pour accéder au crédit. Les difficultés économiques poussent les banques à se montrer toujours plus pointilleuses et deviennent encore plus difficiles d’accès. Le prêt entre particuliers vient à point nommé pour remédier au vide laissé par les banques.

Le prêt entre particuliers, une solution rentable pour les deux parties

Le prêteur et l’emprunteur peuvent trouver un profit mutuel dans le prêt entre particuliers car les deux parties peuvent se rencontrer directement sans intermédiaire. Les termes sont ainsi librement consentis, l’une comme l’autre partie est libre de s’engager ou non dès que le contact est établi. Le recours au crédit entre particuliers est relativement facile. En effet, outre les liens de parenté et les relations entre amis et proches,  le développement des nouvelles technologies de l’information ouvre de nouveaux horizons pour accéder au crédit auprès d’anonymes. Il s’agit, en général, de s’inscrire en ligne pour solliciter un emprunt auprès d’un financeur.

Les conditions à remplir dans une opération de prêt entre particuliers

Les opérations de prêt entre particuliers doivent être déclarées auprès de l’administration fiscale, notamment à partir d’un montant de 760 euros et plus. Le prêteur doit, par exemple, déclarer les intérêts qu’il perçoit et il ne doit pas pratiquer des taux usuraires. Ainsi pour un prêt supérieur à 1.524 euros, le taux prescrit par la loi est de 19,44% maximum. Il va sans dire que la fixation de la rémunération du prêt est libre. Toutefois, la rédaction de l’acte de l’existence du prêt est obligatoire pour être enregistrée auprès de l’administration fiscale. Quant à la décision d’en rester à un acte sous seing privé ou de procéder à un acte notarié, les deux parties en conviennent d’un commun accord.

Les avantages du prêt entre particuliers

Le prêt entre particuliers constitue une aide importante surtout s’il s’effectue entre proches. Le principal point fort est la souplesse du principe car toutes les conditions sont négociées. L’emprunteur est particulièrement avantagé dans la mesure où il peut accéder au crédit quand bien même son profil n’est pas celui qui devrait convenir dans les voies conventionnelles, notamment quand il y a antécédent de fichage. Au-delà du cercle des proches, des sites peuvent aussi être des recours avantageux.

Les inconvénients du prêt entre particuliers

L’inconvénient récurrent dans le prêt d’argent entre particuliers, surtout dans le cadre de proches, est la mauvaise foi. Ce problème affecte les relations familiales et amicales et les conséquences ne peuvent être que préjudiciables pour l’entente des parties,  et la plupart du temps le dénouement se fait au détriment du prêteur. Cette situation prévaut quand le document écrit n’existe pas. Le recours aux tribunaux est voué à l’échec car faute de preuves écrites, notamment la reconnaissance de dettes, les tribunaux statuent sur le cas comme pour un don.

Bertrand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *