Escapade au Mexique : profiter du voyage avec un petit budget

Le Mexique a toujours figuré parmi les destinations les plus prisées en matière de tourisme. En effet, chaque année, des millions de voyageurs font le choix d’y passer leurs vacances. C’est notamment l’occasion de passer des moments inoubliables avec ses proches dans un cadre tout à fait exceptionnel. La culture ainsi que le patrimoine naturel du pays sont sans conteste des curiosités incontournables. Toutefois, afin d’accomplir un tel périple, il est nécessaire de prévoir un certain budget. Mais alors, comment faire si on a des moyens plus ou moins limités ?

Choisir la basse saison pour son périple au Mexique

Pour un séjour au Mexique à moindre coût, le principal conseil que l’on pourrait donner aux voyageurs serait de bien choisir la période durant laquelle partir. Cette astuce est d’autant plus intéressante, vu qu’elle évite aux vacanciers de subir l’affluence de visiteurs. Une affluence touristique trop élevée pourrait effectivement gâcher certains aspects de l’aventure.

Ainsi, partir pendant la basse saison touristique est tout indiqué pour payer moins et profiter au maximum des visites touristiques proposées sur le territoire mexicain. Cette période idéale en question se situe notamment de septembre à octobre. Sinon, il est particulièrement recommandé d’éviter les mois de février, mars et avril. C’est la période du fameux Spring Break.

Quelques astuces pour faire des économies sur les dépenses sur place

L’autre conseil que l’on peut prodiguer à des voyageurs à petit budget en partance pour le Mexique est de savoir dépenser de manière ingénieuse, une fois sur place. Cela se traduira notamment par la recherche des bonnes affaires et autres bons plans qu’ils pourront mettre en pratique durant leurs vacances. En premier lieu, on a la question de l’hébergement. Pour les visiteurs manquant de moyens financiers, plusieurs possibilités de logement pour toute la durée du séjour, ou bien juste pour une nuit s’offrent à eux.

On a : les auberges de jeunesse, les hôtels, le camping (sur des terrains aménagés ou sur des aires près des auberges de jeunesse). Les plus aventuriers auront aussi l’occasion d’expérimenter les nuits en hamac (des espaces sont prévus pour les accrocher dans certains hôtels), ou dans des gares routières mexicaines. Concernant cette dernière option, il est fortement recommandé de choisir des endroits fréquentés et où il règne une activité assez convenable (opter pour les terminaux 1ère classe).

Ensuite viennent les sujets concernant le transport sur place et la nourriture. Comment faire des économies dans ces domaines ? Tout d’abord, en rapport au transport, pour se déplacer sur le territoire mexicain lors des vacances, il vaut mieux choisir le moyen le plus classique et le plus répandu : le bus. Il existe en général trois types de bus à savoir : le bus de 1ère classe, le bus de 2nde classe et enfin le bus de luxe. Quant à l’utilisation de ce moyen de transport, il faut savoir que même si l’on paie souvent moins cher, s’y retrouver en termes de terminal peut s’avérer compliqué. Cependant, il faut reconnaître que les économies réalisées en valent largement la peine.

Enfin, la cuisine mexicaine qui est l’une des plus grandes attractions de cette destination est tout à fait accessible à tous les budgets. Afin de se délecter de plats délicieux, il n’est pas nécessaire de se ruiner. Les vacanciers pourront entre autres contenter leur palais dans des établissements comme :

  • les fondas : il s’agit de petits restaurants traditionnels familiaux,
  • les puestos : ce sont des restos ambulants qui proposent en général des spécialités à manger sur le pouce,
  • le mercado de la comida : comptoir situé au sein des marchés principaux mexicains.

 

laura